Comment Faire Du Vin De Raisin

comment faire du vin de raisin

Introduction

Le vin de raisin, une boisson délicieuse appréciée par beaucoup, a gagné une immense popularité au fil des ans. Ses saveurs riches, ses arômes et sa variété de styles ont captivé les amateurs de vin du monde entier. Dans cet article, nous explorerons l’art de la fabrication du vin de raisin, en vous guidant à travers le processus étape par étape pour créer votre propre chef-d’œuvre fait maison. Que vous soyez débutant ou vigneron expérimenté, cet article vous fournira des informations précieuses et des conseils pratiques pour améliorer vos compétences en matière de vinification.En vous lançant dans ce voyage de vinification, vous pouvez vous attendre à en apprendre davantage sur les différentes variétés de raisins adaptées à la vinification, les étapes cruciales du processus de vinification et les erreurs courantes à éviter. Nous examinerons les subtilités de la fermentation, du pressage, de la clarification, du vieillissement et de la mise en bouteille du vin. De plus, nous explorerons les techniques appropriées pour conserver et servir du vin de raisin fait maison.À la fin de cet article, vous aurez une compréhension complète du processus de vinification et la confiance nécessaire pour créer vos propres saveurs uniques. Alors, débouchons les possibilités et plongeons dans le monde du vin de raisin!

Choisir les bons raisins

Lorsqu’il s’agit de vinification, choisir les bons raisins est d’une importance capitale. Le type de raisins que vous choisissez aura une grande influence sur la saveur, l’arôme et la qualité globale de votre vin. Il existe de nombreuses variétés de raisins parmi lesquelles choisir, chacune ayant ses propres caractéristiques et sa pertinence pour la vinification.L’un des facteurs clés à prendre en compte lors de la sélection des raisins est la maturité. Les raisins mûrs sont essentiels pour produire du vin de haute qualité. Ils ont atteint leur teneur maximale en sucre, ce qui est crucial pour la fermentation et le développement de l’alcool dans le vin. Les raisins mûrs ont également une acidité équilibrée, ce qui contribue à un profil de saveur bien équilibré.En plus de la maturité, il est important de choisir des raisins sains et exempts de maladies ou de parasites. Les raisins sains garantissent que le vin est exempt de saveurs ou de défauts indésirables. Inspectez soigneusement les raisins, en recherchant des signes de pourriture, de moisissure ou de dommages causés par les insectes.Différentes variétés de raisins ont des caractéristiques différentes qui peuvent influencer le style de vin que vous produisez. Par exemple, les raisins Cabernet Sauvignon sont connus pour produire des vins rouges audacieux et tanniques, tandis que les raisins Chardonnay sont utilisés pour fabriquer des vins blancs riches et beurrés.En fin de compte, le choix des raisins dépendra de vos préférences gustatives personnelles et du type de vin que vous souhaitez créer. Expérimenter avec différentes variétés de raisins peut conduire à des profils de saveurs excitants et uniques. Prenez donc votre temps pour rechercher et sélectionner les raisins qui correspondent à vos objectifs de vinification. Rappelez-vous, la qualité de vos raisins est la base d’un excellent vin.

Préparation des raisins

Une fois que vous avez choisi les raisins parfaits pour votre aventure de vinification, il est temps de les préparer pour les étapes suivantes. Ce processus crucial garantit que les raisins sont propres, exempts d’impuretés et prêts à libérer tout leur potentiel.La première étape de la préparation des raisins consiste à les nettoyer soigneusement. Rincez délicatement les raisins à l’eau froide courante, en éliminant toute saleté, débris ou résidus qui pourraient adhérer à la peau. Cette étape est essentielle pour vous assurer qu’aucune particule indésirable ne se retrouve dans votre vin.Ensuite, il est temps de séparer les raisins de leurs tiges. Cela implique de retirer les tiges des grappes, car elles peuvent contribuer à une amertume indésirable dans le vin. Vous pouvez le faire à la main, en arrachant soigneusement chaque raisin de sa tige, ou en utilisant une machine à égrapper pour de plus grandes quantités.Une fois les raisins égrappés, il est temps de les écraser. L’écrasement des raisins libère le jus et permet une meilleure extraction des saveurs et des arômes. Il existe différentes méthodes que vous pouvez utiliser pour écraser les raisins, comme les écraser avec vos pieds (une approche traditionnelle et romantique) ou utiliser un broyeur ou une presse à raisins.Rappelez-vous, l’objectif est de briser délicatement la peau des raisins sans écraser les pépins, car ils peuvent libérer des composés amers dans le jus. Veillez à ne pas en faire trop, car un écrasement excessif peut donner des saveurs astringentes à votre vin.En nettoyant, égrappant et écrasant correctement les raisins, vous préparez le terrain pour un processus de vinification réussi. Ces étapes garantissent que vos raisins sont dans les meilleures conditions possibles pour la fermentation, leur permettant d’exprimer leurs caractéristiques et saveurs uniques. Prenez donc votre temps, soyez doux mais minutieux, et préparez-vous à vous lancer dans l’excitant voyage de la vinification!

Processus de fermentation

Une fois que vous avez préparé les raisins, il est temps de plonger dans le monde fascinant de la fermentation. Cette étape cruciale de la vinification est là où la magie opère, transformant le jus de raisin en vin. Mais qu’est-ce que la fermentation exactement et pourquoi est-elle si importante?La fermentation est un processus naturel au cours duquel la levure consomme les sucres présents dans le jus de raisin et les convertit en alcool et en dioxyde de carbone. Ce processus métabolique produit les saveurs distinctes, les arômes et les textures que nous associons au vin. Sans fermentation, le jus de raisin resterait simplement sucré et dépourvu des caractéristiques complexes qui rendent le vin si agréable à déguster.La levure, un champignon microscopique, est le héros méconnu de la fermentation. Elle se nourrit des sucres présents dans le jus de raisin, les décomposant en alcool et en dioxyde de carbone par le biais d’un processus appelé glycolyse. Lorsque la levure consomme les sucres, elle dégage de la chaleur, ce qui augmente la température du jus. La température idéale pour la fermentation est généralement comprise entre 21°C et 29°C (70°F et 85°F), car cette plage permet à la levure de prospérer et de créer les saveurs souhaitées.Pendant la fermentation, le jus subit une série de réactions chimiques qui produisent non seulement de l’alcool, mais aussi extraient de la couleur, des tanins et d’autres composés de la peau des raisins. Ces éléments contribuent à la structure, au corps et au profil de saveur global du vin. De plus, le dioxyde de carbone produit pendant la fermentation crée une pression, ce qui aide à extraire davantage de saveurs des peaux et permet au vin de développer de la complexité.La durée de la fermentation peut varier en fonction de facteurs tels que la variété de raisin, le style de vin souhaité et les préférences du vigneron. Les vins rouges subissent généralement une période de fermentation plus longue que les vins blancs, car ils bénéficient d’un contact prolongé avec les peaux de raisin, permettant d’extraire plus de couleur et de tanins. Le processus de fermentation peut durer de quelques jours à plusieurs semaines, pendant lesquelles le vin développe ses caractéristiques uniques.En conclusion, la fermentation est le cœur et l’âme de la vinification. C’est là que les raisins se transforment en vin, grâce au travail incroyable de la levure. En comprenant le processus de fermentation et en contrôlant des facteurs tels que la température, les vignerons peuvent créer des vins aux saveurs et styles diversifiés. Alors, la prochaine fois que vous savourez un verre de vin, prenez un moment pour apprécier le voyage complexe qu’il a parcouru lors de la fermentation.

Pressage et clarification

Une fois le processus de fermentation terminé, l’étape suivante de la vinification consiste à presser les raisins fermentés pour en extraire le jus. C’est là que la transformation des raisins en vin se poursuit. Le pressage consiste à appliquer une pression sur les solides de raisin pour les séparer du liquide. Il existe plusieurs méthodes de pressage, chacune ayant ses propres avantages et considérations.Une méthode courante consiste à utiliser une presse à vin, qui se compose d’un panier ou d’un cylindre contenant les raisins fermentés. La presse applique une pression sur les raisins, pressant le jus tout en laissant les peaux et les pépins derrière. Cette méthode est efficace pour extraire une grande quantité de jus et est couramment utilisée dans les caves commerciales.Une autre méthode consiste à utiliser une presse à vessie, qui utilise une vessie gonflable pour presser délicatement les raisins. Cette méthode est idéale pour les variétés de raisins délicates qui nécessitent une approche plus douce pour éviter d’extraire des tanins excessifs. La presse à vessie garantit une extraction douce, ce qui donne un vin plus lisse et plus raffiné.Après le pressage, le jus extrait est transféré dans un récipient séparé pour un traitement ultérieur. C’est là que commence le processus de clarification du vin. La clarification consiste à éliminer tous les solides restants, tels que la pulpe de raisin et les sédiments, afin d’obtenir un vin clair et lumineux.Il existe différentes méthodes de clarification du vin, notamment la clarification, la filtration et le décantation. La clarification consiste à ajouter des agents de clarification, tels que la bentonite ou les blancs d’œufs, au vin. Ces agents se lient aux particules en suspension, les faisant se déposer au fond du récipient. La filtration consiste à faire passer le vin à travers un filtre pour éliminer tous les solides restants. La décantation, quant à elle, consiste à laisser le vin reposer sans être dérangé pendant un certain temps, permettant aux solides de se déposer naturellement au fond.Une fois le vin clarifié, il est prêt pour la prochaine étape du processus de vinification, qui est le vieillissement et la mise en bouteille. Les étapes de pressage et de clarification sont cruciales pour garantir la qualité et la clarté du produit final. En sélectionnant soigneusement la méthode de pressage et en utilisant des techniques de clarification efficaces, les vignerons peuvent produire des vins qui sont non seulement savoureux, mais aussi visuellement attrayants.

Vieillissement et mise en bouteille

Après les étapes de pressage et de clarification, l’étape suivante de la vinification est le vieillissement et la mise en bouteille. Le vieillissement du vin est une partie essentielle du processus car il permet aux saveurs et aux arômes de se développer et de mûrir avec le temps. Tout comme un fromage raffiné ou un steak bien vieilli, le vin a besoin de temps pour atteindre son plein potentiel.Il existe différentes méthodes de vieillissement du vin, chacune contribuant au goût final et au caractère du vin. La méthode la plus courante est le vieillissement du vin en fûts de chêne, ce qui confère au vin des saveurs et des arômes uniques. Les fûts de chêne permettent une interaction contrôlée de l’oxygène avec le vin, ce qui améliore sa complexité et ajoute des couches de saveur.Une autre méthode de vieillissement du vin est le vieillissement en bouteille. Cela implique de stocker le vin dans des bouteilles pendant une certaine période, ce qui lui permet de mûrir et de se développer davantage. Pendant cette période, le vin subit des changements subtils, devenant plus doux et plus raffiné. Le vieillissement en bouteille est souvent préféré pour les vins destinés à être consommés dans leur jeunesse, car il préserve la fruité et la fraîcheur.Une fois que le vin a atteint le niveau de vieillissement souhaité, il est temps de le mettre en bouteille. La mise en bouteille du vin nécessite une attention particulière aux détails et le bon équipement. Le vin est transféré du récipient de vieillissement aux bouteilles individuelles, en veillant à ce qu’il reste exempt de tout sédiment ou impureté. Il est important d’utiliser des bouteilles et des bouchons stériles pour éviter toute altération ou contamination.En plus des bouteilles, d’autres équipements tels qu’une boucheuse, un remplisseur de bouteilles et une étiqueteuse de vin peuvent être nécessaires pour le processus de mise en bouteille. Ces outils aident à rationaliser le processus et garantissent que chaque bouteille est correctement scellée et étiquetée.Les étapes de vieillissement et de mise en bouteille sont cruciales pour donner une conclusion satisfaisante au voyage de vinification. Elles donnent au vin l’occasion d’atteindre son plein potentiel et permettent aux vignerons de partager leurs créations avec les autres. Que vous choisissiez de vieillir votre vin en fûts de chêne ou que vous préfériez l’élégance du vieillissement en bouteille, ces étapes sont essentielles pour produire des vins à la fois agréables et mémorables.

Stockage et dégustation

Une fois que votre vin de raisin fait maison est mis en bouteille et prêt, il est important de le stocker correctement pour maintenir sa qualité et sa saveur. La température de stockage idéale pour le vin se situe entre 10°C et 15°C (50°F et 59°F), car cette plage offre les conditions optimales pour le vieillissement. Les températures extrêmes peuvent endommager le vin et affecter son goût, il est donc préférable d’éviter de le stocker dans des endroits tels que le garage ou le grenier.Pour protéger votre vin de la lumière, il est essentiel de le stocker dans un environnement sombre. L’exposition à la lumière du soleil ou à la lumière fluorescente peut détériorer le vin, entraînant des saveurs indésirables et un goût désagréable. Gardez votre vin à l’écart des fenêtres ou de toute autre source de lumière directe.Les niveaux d’humidité jouent également un rôle dans le stockage du vin. Idéalement, l’humidité devrait être d’environ 70%, car des niveaux plus élevés peuvent favoriser la croissance de moisissures sur les bouchons et des niveaux plus bas peuvent entraîner le dessèchement des bouchons, entraînant une oxydation. Pour maintenir l’humidité adéquate, vous pouvez utiliser un humidificateur ou placer un récipient d’eau dans la zone de stockage.Lorsqu’il s’agit de servir et de déguster votre vin fait maison, il y a quelques conseils clés à garder à l’esprit. Il est important de laisser le vin respirer avant de le boire, surtout s’il s’agit d’un vin rouge jeune. Cela permet aux saveurs et aux arômes de se développer pleinement. Il suffit de déboucher la bouteille et de la laisser reposer pendant environ 30 minutes à une heure.Pour améliorer les saveurs de votre vin, envisagez de le servir à la température appropriée. Les vins rouges sont généralement servis à température ambiante, tandis que les vins blancs et les rosés sont meilleurs servis frais. Investir dans un thermomètre à vin peut vous aider à atteindre la température de service parfaite.Enfin, n’oubliez pas d’utiliser la verrerie appropriée lorsque vous dégustez votre vin. Utilisez un verre à vin avec un bol large pour les vins rouges, permettant aux arômes de se libérer et au vin de respirer. Pour les vins blancs et les rosés, utilisez un verre avec un bol plus étroit pour préserver les arômes délicats et maintenir une température plus fraîche.En suivant ces conseils, vous pouvez vous assurer que votre vin de raisin fait maison est stocké et servi correctement, vous permettant de profiter pleinement des fruits de votre travail de vinification.

Erreurs courantes à éviter

La fabrication de vin de raisin peut être un passe-temps gratifiant et agréable, mais il est important d’éviter les erreurs courantes que les débutants commettent souvent. En étant conscient de ces écueils et en prenant les précautions nécessaires, vous pouvez vous assurer que votre expérience de vinification est un succès.L’une des erreurs les plus courantes est d’utiliser des raisins de mauvaise qualité ou pas assez mûrs. La qualité de votre vin dépend fortement de la qualité des raisins que vous utilisez. Il est crucial de choisir des raisins mûrs et sains spécifiquement adaptés à la vinification. Prenez le temps de rechercher et de sélectionner la bonne variété de raisin pour le type de vin que vous souhaitez réaliser.Une autre erreur que les débutants commettent est de négliger l’hygiène appropriée. La désinfection de tout l’équipement et des ustensiles utilisés dans le processus de vinification est essentielle pour éviter la croissance de bactéries ou de levures indésirables. Ne pas désinfecter peut entraîner des saveurs indésirables ou une détérioration de votre vin. Assurez-vous de nettoyer et de désinfecter soigneusement tout l’équipement avant et après chaque utilisation.Une erreur courante est de ne pas prêter attention à la température de fermentation. La fermentation est une étape critique dans la vinification, et la température à laquelle elle se produit affecte grandement la qualité et la saveur du vin. Il est important de maintenir une température constante dans la plage recommandée pour la souche de levure spécifique utilisée. Les fluctuations de température peuvent entraîner des fermentations bloquées ou arrêtées.De plus, de nombreux débutants négligent l’importance du vieillissement et de la mise en bouteille appropriés. Le vin a besoin de temps pour mûrir et développer ses saveurs. Précipiter le processus de vieillissement peut donner un vin qui manque de complexité et de profondeur. De même, une mise en bouteille incorrecte peut entraîner une oxydation ou une détérioration. Assurez-vous d’utiliser des bouteilles, des bouchons et des conditions de stockage appropriés pour maintenir l’intégrité du vin.Enfin, une erreur courante est de ne pas être assez patient. La vinification nécessite de la patience et de l’attention aux détails. Il est important de suivre les délais et les instructions recommandés pour chaque étape du processus. Couper les coins ou se précipiter à travers les étapes peut avoir un impact négatif sur le résultat final de votre vin.Pour éviter ces erreurs courantes, prenez le temps de vous informer sur les techniques de vinification, consultez des ressources fiables et apprenez des vignerons expérimentés. En étant conscient de ces écueils potentiels et en prenant les précautions nécessaires, vous pouvez augmenter vos chances de produire un vin de raisin fait maison de haute qualité dont vous pouvez être vraiment fier.

Résolution des problèmes

La vinification peut être un processus complexe, et il n’est pas rare de rencontrer des difficultés en cours de route. Un problème courant qui peut survenir est la fermentation bloquée. Cela se produit lorsque la levure cesse de fermenter les sucres présents dans le jus de raisin, ce qui donne un vin sucré ou partiellement sucré. Pour surmonter ce problème, vous pouvez essayer d’ajouter des nutriments de levure ou de repiquer de la levure fraîche pour relancer la fermentation.Un autre problème auquel les vignerons peuvent être confrontés est une acidité excessive dans le vin. Des niveaux élevés d’acidité peuvent donner au vin un goût tranchant et désagréable. Pour réduire l’acidité, vous pouvez ajouter du carbonate de calcium ou du bicarbonate de potassium pendant le processus de fermentation. Il est important de mesurer les niveaux d’acidité à l’aide d’un pH-mètre ou de bandelettes de test pour déterminer la quantité appropriée d’additifs.La turbidité du vin est un autre problème courant qui peut survenir. Cela peut être causé par des particules en suspension ou des levures restantes dans le vin. Pour clarifier le vin et éliminer la turbidité, vous pouvez utiliser des agents de clarification tels que la bentonite ou la gélatine. Ces agents aident à regrouper les particules, ce qui les rend plus faciles à éliminer par soutirage ou filtration.Un autre défi auquel les vignerons peuvent être confrontés est les saveurs indésirables dans le vin. Ces saveurs indésirables peuvent être causées par divers facteurs tels que la contamination microbienne ou des conditions de stockage inappropriées. Pour éviter les saveurs indésirables, il est crucial de maintenir un environnement de vinification propre, de désinfecter correctement tout l’équipement et de stocker le vin à une température fraîche et stable.En conclusion, la résolution des problèmes est une partie essentielle du processus de vinification. En étant conscient des problèmes courants et de leurs solutions, vous pouvez surmonter les difficultés et produire un vin de raisin fait maison de haute qualité. N’oubliez pas d’être toujours patient, méticuleux et prêt à apprendre de vos expériences. Avec de la pratique et de la persévérance, vous deviendrez un vigneron compétent capable de créer des vins exceptionnels.

Conseils pour l’expérimentation

Maintenant que vous avez une bonne compréhension du processus de vinification, il est temps de libérer votre créativité et d’expérimenter avec différentes variétés de raisins et techniques. Le monde de la vinification regorge de possibilités, et en essayant de nouvelles choses, vous pouvez créer des saveurs uniques et trouver votre propre style signature.Une façon d’expérimenter est d’utiliser différentes variétés de raisins. Chaque variété de raisin a ses propres caractéristiques distinctes, telles que le profil de saveur, l’acidité et la douceur. En utilisant une combinaison de différentes variétés de raisins, vous pouvez créer des vins complexes et multicouches. Par exemple, mélanger un raisin audacieux et robuste comme le Cabernet Sauvignon avec un raisin plus léger et fruité comme le Pinot Noir peut donner un vin équilibré et savoureux.Un autre aspect à prendre en compte est les techniques de vinification que vous utilisez. Il existe différentes techniques qui peuvent influencer la saveur et l’arôme du vin. Par exemple, vous pouvez expérimenter avec différentes températures de fermentation pour faire ressortir des saveurs spécifiques dans les raisins. Les températures plus fraîches peuvent aider à préserver les notes fruitées, tandis que les températures plus chaudes peuvent favoriser le développement de saveurs complexes.Lorsque vous expérimentez, il est important de tenir des registres détaillés de votre processus. Notez les variétés de raisins utilisées, les températures de fermentation, la durée de la fermentation et toutes les autres variables que vous modifiez. Cela vous permettra de suivre vos expériences et de comprendre comment différents facteurs contribuent au résultat final.N’ayez pas peur de sortir des sentiers battus et d’essayer des méthodes non conventionnelles. Par exemple, vous pouvez expérimenter avec différentes souches de levure pour ajouter des saveurs uniques à votre vin. Vous pouvez également essayer de vieillir votre vin dans différents types de fûts, tels que le chêne ou l’acier inoxydable, pour lui donner des caractéristiques différentes.Cependant, il est important de se rappeler que l’expérimentation en vinification nécessite de la patience. Toutes les expériences ne donneront pas des résultats fantastiques, et certaines peuvent même donner des résultats moins souhaitables. Appréciez le processus d’essais et d’erreurs, et considérez chaque expérience comme une occasion d’apprentissage. Avec le temps, vous développerez une meilleure compréhension de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas.En résumé, n’ayez pas peur de repousser les limites et d’explorer de nouvelles possibilités en vinification. Expérimentez avec différentes variétés de raisins, techniques et variables pour créer des vins vraiment uniques. Gardez l’esprit ouvert, soyez curieux et surtout, amusez-vous lors de votre voyage de vinification!

Ressources et lectures complémentaires

Si vous êtes prêt à approfondir l’art de la vinification, il existe de nombreuses ressources et livres disponibles pour élargir vos connaissances. Voici quelques options recommandées :1. ‘Le guide du vigneron’ de Jennifer Simonetti-Bryan : Ce guide complet couvre tout, de la sélection des raisins aux techniques de mise en bouteille. C’est un incontournable pour tout vigneron en herbe.2. ‘La Bible du vin’ de Karen MacNeil : Considéré comme le livre de référence ultime sur le vin, ce guide détaillé fournit des informations détaillées sur les régions viticoles, les variétés de raisins et les notes de dégustation.3. ‘La vinification à la maison pour les nuls’ de Tim Patterson et Lisa Shara Hall : Parfait pour les débutants, ce livre décompose le processus de vinification en étapes faciles à comprendre et comprend des conseils utiles et des conseils de dépannage.4. ‘L’art de la fermentation’ de Sandor Ellix Katz : Bien que ne se concentrant pas exclusivement sur la vinification, ce livre explore le monde plus large de la fermentation et offre des informations sur la science qui se cache derrière le processus.5. Forums en ligne et communautés : Rejoindre des forums en ligne et des communautés dédiés à la vinification peut fournir des informations précieuses, des conseils et un soutien de la part de vignerons expérimentés.N’oubliez pas que la lecture de livres et la recherche en ligne ne peuvent vous emmener que jusqu’à un certain point. La meilleure façon d’apprendre réellement la vinification est d’acquérir une expérience pratique et de commencer à faire votre propre vin. Alors, n’hésitez plus et lancez-vous dans cette forme d’art captivante dès aujourd’hui!

Conclusion

Cet article a fourni un aperçu complet du processus de vinification, du choix des bons raisins à la dégustation du produit final. Nous avons discuté de l’importance de choisir des raisins mûrs et sains, ainsi que des étapes impliquées dans leur préparation pour la fermentation. Le processus de fermentation lui-même, avec sa dépendance à la levure et à des conditions de température spécifiques, a également été exploré. De plus, nous avons couvert les étapes de pressage et de clarification, ainsi que l’importance du vieillissement et des différentes méthodes utilisées. Le processus de mise en bouteille et les conditions de stockage appropriées ont été mis en évidence, ainsi que des conseils sur la manière de servir et de déguster du vin de raisin fait maison.Tout au long de cet article, nous avons abordé les erreurs courantes et les techniques de dépannage pour aider les débutants à naviguer dans le voyage de vinification en toute confiance. Nous avons encouragé l’expérimentation avec différentes variétés de raisins et techniques pour créer des saveurs uniques. De plus, nous avons fourni des ressources et des recommandations de livres pour les lecteurs qui souhaitent approfondir cette forme d’art captivante.Pour comprendre vraiment les subtilités de la vinification, il est essentiel d’acquérir une expérience pratique. Les livres et les recherches en ligne ne peuvent vous emmener que jusqu’à un certain point. Alors, pourquoi attendre ? Lancez-vous dès aujourd’hui dans votre voyage de vinification et découvrez les possibilités infinies de cet ancien métier.

Laisser un commentaire